Sélectionner une page

 

Le barrage du Rapide Blanc

Ce beau petit village qui comportait une population d’environ 250 personnes et une cinquantaine de maisons. Toutes ces maisons étaient la propriété de la Shawinigan Water and Power qui fut nationalisée en 1962.

Aujourd’hui il ne reste plus que sept maisons, les autres ayant été détruites. La construction d’un pont au-dessus du barrage de La Trenche permet maintenant de desservir et maintenir quotidiennement les barrages Rapide-Blanc et La Trenche à partir de La Tuque. C’est ce qui amena l’Hydro Québec à réduire considérablement les effectifs et bâtiments dans ce village qui rayonna jadis par son dynamisme et sa joie de vivre.

Le petit village du Rapide-Blanc a été immortalisé dans les années cinquante par la très populaire chanson “mon mari au Rapide-Blanc” que vous pouvez faire jouer en appuyant sur le bouton à gauche.